Planification Familiale

Family Planning

  • En 2013, environ 289 000 femmes sont décédées en raison de problèmes liés à la grossesse ou l’accouchement (OMS). La Fondation Bill & Melinda Gates, estime pourtant qu’environ 1 femme sur 4 pourraient être sauvées si elles ont accès à la contraception. Combler les besoins non satisfaits de planification familiale permettraient à eux seuls prévenir 1,1 million de morts infantiles (Guttmacher Institute). La planification familiale demeure hors de portée pour de nombreux couples vivant dans des milieux à bas revenus —plus de 200 millions de couples dans les pays en voie de développement ne peuvent ni contrôler le nombre d’enfants qu’ils désirent avoir ni espacer leurs naissances. Dans certains pays africains, le niveau de besoins non satisfaits de planification familiale dépasse celui de l’utilisation contraceptive. Parmi les nombreuses technologies disponibles pour améliorer les conditions de vie humaine, la planification familiale est l’une des interventions les plus rentables, apportant des bénéfices durables pour la santé et le bien-être des femmes, des nations et pour le monde entier. Les décennies à venir verront un nombre sans précédent de jeunes en âge de procréer, nécessitant les moyens de prévenir des grossesses non planifiées et de programmer et espacer sainement leurs grossesses. Atteindre l’Objectif de Développement du Millénaire 5b, l’accès universel à la santé de la reproduction, requiert des ressources de planification exhaustives, qui à leur tour nécessitent un ensemble de preuves, données et meilleures pratiques continuellement actualisées, ainsi qu’une large gammes de commodités contraceptives.

Singh, S., & Darroch, J. E. (2012). « Adding it up: Costs and benefits of contraceptive services ». Guttmacher Institute et UNFPA.

Organisation Mondiale de la Santé (2014). Pourquoi y a t-il encore tant de femmes qui meurent pendant la grossesse et l’accouchement? Q&R en ligne: http://www.who.int/features/qa/12/fr/