Tables rondes de leaders confirmés pour leaders émergents

Inscrivez-vous pour participer à une discussion en table ronde au déjeuner avec l’un de ces leaders en planification familiale et santé de la reproduction! Ces tables rondes sont réservées aux professionnels à mi-carrière et aux jeunes.

* Cliquez sur le titre pour vous inscrire. Signe-ups sont fermés lorsque les tables sont pleines . Si la forme d’une table d’inscription est pas actif, cela signifie qu’il n’y a plus de places disponibles. *

Mardi 26 janvier
13:20 à 14:20 dans le Hall Singaraja 1

Pour que les ODD comptent plus pour les femmes et les jeunes filles 
Katja Iversen, Directrice générale, Women Deliver
Table 23

Katja Iversen dirige Women Deliver, qui du 16 au 19 mai 2016 sera l’hôte de la plus grande conférence mondiale (Women Deliver 2016 Conference) tenue depuis plus d’une décennie sur la santé, les droits et le bien-être des jeunes filles et des femmes. Cette conférence se concentrera sur la mise en œuvre des nouveaux objectifs mondiaux pour les jeunes filles et les femmes, en s’attardant sur les solutions et les impacts; il s’agit là d’un événement incontournable de l’année 2016 dans ce domaine. Leader d’opinion, Iversen est internationalement reconnue pour son expertise dans le développement, plaidoyer et communication. Conseillère en santé, genre et programme pour la Clinton Global Initiative, elle est aussi membre du groupe consultatif des OSC pour la Banque Mondiale. Avant de rejoindre Women Deliver début 2014, elle a occupé le poste de chef de la communication stratégique et de sensibilisation à l’UNICEF, après près de six ans à la tête de la sensibilisation du grand public et de la communication sur la santé reproductive et l’ODM 5 à l’UNFPA. Avant cela, elle a mené une carrière dans les ONG, y compris Sex & Samfund et l’Association Danoise de Planification Familiale. Elle a aussi monté sa propre entreprise en stratégie de communication, et a travaillé comme formatrice de multiples cadres supérieurs de Fortune 500 dans la gestion interculturelle. Elle est titulaire d’une maîtrise en communication, d’une licence en administration publique, et de certificats en gestion, résolution de conflits, et développement international. Iversen travaille dans la santé mondiale depuis plus d’une décennie et possède un vaste réseau dans le monde onusien et la communauté du développement et des médias internationaux. Quand elle ne travaille pas, elle rénove une ruine en Italie ou cultive son jardin sur son toit d’Harlem.

L’importance de la vision stratégique et de la planification au niveau organisationnel 
Susan Krenn, Directrice exécutive, Centre pour les Programmes de Communication de Johns Hopkins
Table 24

Susan Krenn a plus de 25 ans d’expérience dans le développement, la mise en œuvre et la gestion de programmes stratégiques de communication pour la planification familiale, le paludisme, le VIH / SIDA et d’autres problèmes de santé publique. Avant d’assumer le rôle de Directrice du Centre pour les Programmes de Communication (CPP) de Johns Hopkins en 2009, Susan a été directrice de l’unité de programme du CPP et Directrice Régionale pour la division Afrique du CPP. Elle a travaillé dans 14 pays d’Afrique, en Amérique Centrale, dans les Caraïbes, et en Asie, y compris lors d’une position de trois ans sur le terrain au Nigeria.

Vers la Couverture Sanitaire Universelle
Karl Hofmann, PDG, Population Services International
Table 26

Karl Hofmann est Président et CEO de Population Services International (PSI). PSI utilise les pratiques du monde des affaires pour lutter contre un grand nombre de problèmes de santé posant de grands défis à la communauté du développement. En 2014, PSI a sauvé plus de 53 millions d’années qui auraient été perdues pour cause de décès ou d’invalidité, fourni près de 20 millions d’années de protection contraceptive pour les couples, et empêché plus de 4,3 millions de grossesses non désirées, plus de 260 000 décès dus au VIH, et plus de 460 000 morts du paludisme. Avant PSI, Hofmann était diplomate américain, servant en tant qu’ambassadeur des Etats-Unis auprès de la République du Togo, Secrétaire Exécutif du département de l’Etat, et Chef de Mission Adjoint à l’Ambassade Américaine en France. Hofmann est l’un des directeurs de la Coalition Américaine pour le Leadership Mondiale, membre de l’académie américaine de diplomates, et Président du Partenariat contre la Tuberculose.

 

 

Les défis de santé publique de demain, les solutions pour aujourd’hui
Jeffrey Michael Smith, Vice-Président pour le Leadership Technique, Jhpiego
Table 27

Dr Jeffrey Smith est un obstétricien-gynécologue et praticien de santé publique, avec 25 ans d’expérience clinique et dans la santé publique dans les pays en développement à travers l’Asie, l’Afrique et l’Amérique Latine. Basé à Baltimore, il travaille pour Jhpiego en tant que vice-président du leadership technique et, jusqu’à récemment, était chef d’équipe de la santé maternelle du programme de santé maternelle et de survie de l’enfant soutenu par l’USAID à Washington, DC. Il est également professeur adjoint de gynécologie et d’obstétrique à l’Ecole de Médecine de l’Université Johns Hopkins et de santé internationale à l’Ecole de Santé Publique Bloomberg de la même université. En plus de ses postes techniques et directifs au sein de Jhpiego, il a passé 10 ans en Asie à mener des programmes de santé maternelle et reproductive au Népal, en Afghanistan et en Thaïlande.

Leçons apprises du projet de prestation de services des ONG de USAID-DFID (NHSDP) 
Halida Hanum Akhter, Chef de Parti et Représentante nationale, Projet de prestation de services de santé des ONG de l’USAID/DFID NGO, Pathfinder International
Table 28

Dr. Halida Akhter a reçu un diplôme de maîtrise et doctorat en santé publique de l’Université Johns Hopkins et est épidémiologiste de la santé reproductive avec plus de 40 années d’expérience nationale et internationale dans le domaine de la santé reproductive. Dr. Halida Akhter a contribué significativement au domaine de la santé génésique grâce à ses efforts de recherche scientifique ainsi que son rôle de direction de plusieurs établissements de santé de la reproduction. Le travail du Dr. Akhter a été reconnu par de nombreuses instances internationales et a reçu plusieurs honneurs et distinctions, dont le Prix des Nations Unies pour la Population (lauréat dans la catégorie individuelle, 2006). Elle a participé étroitement au CIPD en tant que vice-présidente pour prep.com CIPD ii, New York pour le chapitre VII – sur la santé reproductive.

Les droits de SSR dans un monde post-2015: Quels objectifs, quelles cibles, quels indicateurs ?
Ann Starrs, PDG, Institut Guttmacher
Table 29

Ann Starrs est présidente de l’Institut Guttmacher, qui travaille à faire progresser la santé et les droits sexuels et reproductifs à travers un programme interdépendant de recherche, d’analyse des politiques et d’éducation publique. Elle a contribué à fonder FCI en 1986 et a occupé divers postes au sein de l’organisation pendant plus de 25 ans, y compris en tant que présidente de janvier 2008 à juillet 2014. Mme Starrs est largement reconnue comme une plaideuse et experte technique sur la santé reproductive, maternelle et du nouveau-né, et est l’auteur et co-auteur de nombreuses publications techniques et d’essais sur des politique de santé. Elle est membre de comités de pilotage et consultatifs pour un large éventail d’initiatives internationales en matière de santé maternelle et reproductive et a servi en tant que co-présidente du conseil d’administration du Partenariat pour la Santé Maternelle, Néonatale et de l’Enfant de 2005 à 2011. Elle s’est formée en économie du développement et en démographie, et est titulaire d’une maîtrise de l’Ecole des Affaires Publiques et Internationale Woodrow Wilson de l’Université de Princeton. Elle a un certificat en démographie du Bureau de Recherche sur la Population de Princeton. Elle est également membre du Conseil des Relations Extérieures.

VM picStrategies d’incorporation des soins complets d’avortement dans l’agenda national
Vinoj Manning, Directeur exécutif, Fondation de développement Ipas, Inde
Table 30

Vinoj Manning est Directeur Exécutif de Ipas Inde. Il dirige une équipe multidisciplinaire de 150 employés travaillant dans 14 Etats délivrant des soins complets d’avortement et de contraception à plus de 125 000 femmes chaque année. Ipas Inde agit en Inde en fournissant une assistance technique au gouvernement aux niveaux national et des états pour élargir l’accès des femmes aux services d’avortement sans risque. Récemment, Ipas Inde, sous la direction de Vinoj, a initié un programme sur la prévention des grossesses non désirées en proposant des solutions de soins de contraception complets principalement par le renforcement du système de santé publique pour les méthodes réversibles à longue durée d’action. Vinoj a un vif intérêt dans le renforcement des capacités des systèmes de santé et la qualité des services destinés aux femmes, y compris les soins d’avortement complets, des services de contraception complets et l’amélioration des données probantes. Manning a plus de deux décennies d’expérience dans la direction de programmes pour les interventions applicables à grande échelle. Il possède un diplôme de post-grade dans la gestion rurale de l’Institut de Gestion Rurale d’Anand et un MBA et certificat en leadership de l’Ecole de Commerce de l’Université de Portland.

Étendre le choix et rendre les femmes plus autonomes: Le rôle critique des technologies innovantes de contraception 
Laneta Dorflinger, Directrice d’Innovation en Technologie Contraceptive of Contraceptive, FHI 360
Table 31

Laneta Dorflinger, Ph.D., est une éminente scientifique et directrice d’innovation en technologie contraceptive à FHI 360. Elle est impliquée dans le développement et l’évaluation de la technologie contraceptive depuis plus de 25 ans et conduit un certain nombre de projets dans ce domaine à FHI 360, y compris les initiatives de développement de plusieurs nouvelles approches de contraception à longue durée d’action. Depuis son arrivée à FHI 360 en 1991, le Dr Dorflinger a occupé une variété de postes de direction, y compris come vice-présidente de la recherche clinique, vice-présidente de la recherche et du développement, directrice des essais cliniques, et directrice des affaires réglementaires et d’assurance de la qualité des soins. Juste avant d’occuper son poste actuel, elle a dirigé l’accord de technologies préventives, un programme mondial financé par l’USAID pour caractériser la sécurité et l’efficacité des microbicides et la prophylaxie pré-exposition par voie orale (PrEP), accroître la compréhension de l’interface entre les technologies de prévention et les comportements, et améliorer les modèles de prestation de services pour l’intégration de la planification familiale et le VIH. Avant de rejoindre FHI 360, elle a travaillé pendant sept ans au Bureau de la Population de l’USAID, en se concentrant sur le développement, l’introduction et la post-commercialisation des évaluations de la technologie contraceptive. Dr. Dorflinger a obtenu son diplôme de premier cycle en chimie du Lafayette College et son doctorat en physiologie de l’Université de Yale. Elle a suivi une formation post-doctorale à l’Ecole de Santé Publique d’Harvard. Elle a reçu plusieurs prix, y compris le prestigieux prix de développement en science et technologie de l’USAID et le prix George Washington Kidd lors de ses études au Lafayette College, son alma mater. Elle a été membre du conseil d’administration du Lafayette College pendant 15 ans et est actuellement membre du conseil d’administration de l’académie Cary, une école préparatoire privée. Dr. Dorflinger est auteur ou co-auteur de nombreux articles sur la technologie contraceptive et les microbicides

À quoi ressemble l’amélioration de la transparence et de la responsabilisation pour la planification familiale en pratique? 
Barbara Seligman, Vice Présidente, Programmes internationaux, Population Reference Bureau
Table 32

Barbara Seligman est vice-présidente des programmes internationaux au Population Reference Bureau (PRB). Elle est directrice technique et gestionnaire senior avec à son compte de nombreuses réalisations visionnaires et stratégiques, de mentoring, succès dans les relations extérieures, et dans la création de zones de pratique dans la santé reproductive et la politique de santé, gouvernance de la santé, et la jeunesse. L’expérience de Mme Seligman est une combinaison unique en son genre d’expertise technique et programmatique qui intègre le développement de politiques, l’évaluation et l’apprentissage et le genre dans la programmation dans tous les secteurs de développement, y compris la santé, la gouvernance et l’environnement. Mme Seligman a occupé des postes hauts-placés de direction et de conseil pour des organisations avec ou sans but lucratif, des cabinets de conseil de développement, des fondations, think tanks et pour le gouvernement des États-Unis. Elle a consacré les 20 premières années de sa carrière, y compris huit ans dans le bureau de l’USAID de la Population et la Santé Reproductive, exclusivement à la santé reproductive. Elle est anglophone, et parle le français et l’allemand. Elle détient une licence de l’Université de Cornell et un diplôme de maîtrise en anthropologie et politique publique de l’Université de Chicago.

Gaye 2011_webPape Gaye, PDG, IntraHealth International
Table 28

Depuis plus de trois décennies, Pape Amadou Gaye a plaidé, construit et mis à profit des partenariats solides avec les gouvernements, les organisations non gouvernementales et le secteur privé, pour catalyser le changement et permettre aux travailleurs de la santé de mieux servir les communautés dans le besoin. Originaire du Sénégal, Gaye a commencé sa carrière dans le développement international en tant que formateur des volontaires de Peace Corps au Sénégal et au Bénin. En tant que directeur du bureau régional d’IntraHealth International pour l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale et l’Afrique du Nord, Gaye s’est focalisé sur l’amélioration des performances des travailleurs de la santé et des systèmes de santé pour répondre plus efficacement aux besoins des clients. Aujourd’hui président et directeur général d’IntraHealth, Gaye continue d’honorer son engagement de vie en collaborant avec les leaders des pays en voie de développement pour encourager le développement durable des communautés vulnérables. Il continue également de plaider pour la planification familiale, particulièrement dans son Afrique de l’Ouest natale, comme une solution de haut impact pour relever les défis que posent la santé et la population. Sous sa direction, IntraHealth a bénéficié d’une forte réputation d’organisation capable d’encourager des solutions locales pour répondre aux défis de la sécurité sociale en améliorant la performance des agents de santé, en renforçant les systèmes de santé, et puisant dans la technologie, et en construisant de forts partenariats. En tant qu’expert de la crise mondiale du personnel de santé, de la planification familiale et du renforcement de compétences humaines, Gayes parle et écrit énormément sur ces sujets. Il possède un MBA de l’Université de Californie à Los Angeles, et a travaillé pour le Comité Olympique de Los Angeles en 1984 ainsi que pour le Centre pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (CDC).

JQ Headshot-highres[2]

Que faut-il pour devenir un leader efficace, captivant et enthousiasmant?
Jonathan D. Quick, Président et PDG de Management Sciences for Health (MSH)
Table 30

Jonathan D. Quick, MD, MPH est Président et PDG de Management Sciences for Health (MSH). Il est médecin généraliste et spécialiste du management en santé et a travaillé dans le domaine de la santé internationale depuis 1978. Son expérience couvre plus de 50 pays en Afrique, Asie, Amérique Latine et au Moyen-Orient. Il a auparavant occupé le poste de Directeur pour les Politiques sur les Médicaments Essentiels et les Produits de Santé pour l’Organisation Mondiale de la Santé, Directeur et Fondateur du programme pour la gestion des médicaments / centre pour la gestion des produits pharmaceutiques de MSH, et conseillers pour les projets de MSH en Afghanistan et au Kenya.

Dr. Quick est un des principaux éditeurs de la revue “Managing Drug Supply” et co-auteur du Guide to Executive Health paru dans le Financial Times. Il fait partie du corps enseignant du Département de Santé Globale et de Médecine Social de l’École de Médecine de Harvard, et de l’École de Santé Publique de Boston University, et est également membre de la Royal Society of Medicine.


Mercredi 27 janvier
13:20 à 14:20 dans le Hall Singaraja 1

Construire votre carrière en planification familiale et santé  — Trouver l’équilibre entre l’écoute et l’action 
Nancy Pendarvis Harris, Vice présidente, John Snow, Inc. (JSI)
Table 24

Nancy Pendarvis Harris est leader d’opinion dans la planification familiale internationale depuis plus de 30 ans. Elle a réussi à mettre en œuvre des programmes multi-pays de grande échelle et les programmes nationaux de santé maternelle, néonatale et infantile/planification familiale intégrés à Madagascar et en Géorgie, en plus de projets de longues durées au Nigeria, en Tanzanie et ailleurs dans le monde. Avant de se joindre à JSI (il y a 27 ans), elle a passé une décennie au Kenya comme directrice de la Région Afrique de Planification Familiale. Elle est connue pour être franche et innovante, pionnière de partenariats public-privé, de la PF communautaire, et de projets qui lient la population et l’environnement, entre autres innovations.

purnima 2Maintenir le lien des droits de SSR avec les ODD
Purnima Mane, PDG, Pathfinder International
Table 25

Purnima Mane est Présidente et CEO de Pathfinder International, une ONG internationale travaillant dans les pays en voie de développement sur les programmes de santé génésique et sexuelle. Avant son poste actuel, elle était Directrice Exécutive adjointe (Programme) du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et assistante du secrétaire général (ASG) des Nations Unies. Mane a consacré sa carrière à la défense des populations et au développement et à travailler sur les questions de santé sexuelle et reproductive, en particulier les liens entre le genre et le SIDA. Avant de rejoindre l’UNFPA, elle a occupé des postes de haut niveau dans plusieurs organisations internationales telles que l’ONUSIDA, l’Organisation Mondiale de la Santé, le Fonds Mondial de Lutte Contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, et le Conseil de la Population. Avant de se lancer dans une carrière internationale, Mme Mane a travaillé pendant plus d’une décennie en Inde dans le domaine de la santé publique et des questions liées au genre, tout en servant en tant que professeure associée à l’Tnstitut Tata des Sciences Sociales à Mumbai. Mane est titulaire d’un doctorat de l’Institut de Tata dans les Etudes sur les Femmes. Elle est co-auteur de plusieurs articles, a co-édité un certain nombre de livres, et est rédactrice en chef fondatrice de la revue Culture, santé et sexualité. Mane est un membre du conseil d’administration d’InterAction, de l’initiative internationale pour le vaccin du sida, et de la Fondation MTV rester en vie, ainsi que du Conseil Global du Forum Economique Mondial sur le dividende démographique.

À quoi pensez-vous ? Ou les principaux obstacles institutionnels auxquels font face les organisations de la planification familiale aujourd’hui 
Christopher Purdy, Directeur général, DKT International
Table 26

Chris Purdy est le CEO de DKT International. Avant cela, il a géré des programmes nationaux de DKT en Ethiopie, Indonésie et Turquie.

 

 

 

 

 

La trajectoire du succès : Perspectives sur la santé de la reproduction du national au mondial, du personnel au présidentiel 
Dr. Yetnayet Asfaw, Vice présidente de Stratégie & Impact, EngenderHealth
Table 27

Dr Yetnayet Demessie Asfaw est vice-présidente de stratégie et impact à EngenderHealth. Dr Asfaw est physicienne et professionnelle de la santé publique avec plus de 15 ans d’expérience internationale dans la santé reproductive dans son pays natal, l’Ethiopie. Jusqu’à récemment, le Dr. Asfaw était directrice nationale pour l’Ethiopie d’EngenderHealth, où elle a supervisé des programmes très réussis dans le pays. Dans des postes précédents, Dr. Asfaw a dirigé et géré des programmes de santé et de développement divers, des projets majeurs de santé financé par l’USAID et par des donateurs privés. Avant cela, Dr. Asfaw a été consultante et conseillère auprès du gouvernement de l’Ethiopie, de la Banque Mondiale, l’Organisation Mondiale de la Santé et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en Ethiopie. Dr Asfaw a obtenu son diplôme en médecine et maîtrise en santé publique de l’Université d’Addis-Abeba en Ethiopie

Lotte en LambertLe leadership des jeunes : Comment deux ambassadeurs de SSR peuvent améliorer la SSR des adolescents SRHR 
Lambert Grijns, Ambassadeur pour la santé sexuelle et reproductive, Pays Bas
Lotte Dijkstra, Ambassadrice des Droits & des Jeunes, Pays Bas
Table 28

Après avoir vécu la plus grande partie de son enfance en Indonésie, Grijns Lambert est allé à l’Université d’Amsterdam. Il a obtenu sa maîtrise en aménagement du territoire (planification urbaine, gestion des villes) et est titulaire d’une licence en géographie humaine (études de développement). Après ses études, il a passé 4 ans à l’Université en Technologie de Delft et à l’UNESCO-IHE pour mener des recherches sur la gestion transfrontalière des bassins hydrographiques. Il a rejoint le Ministère des Affaires Étrangères des Pyas-Bas en 1992, et a été affecté aux ambassades des Pays-Bas au Vietnam, Rwanda et Costa Rica. Entre 2008 et 2011, il a servi comme ambassadeur hollandais au Nicaragua. Alors qu’il était à la Haye, il a occupé divers postes, y compris pour le Département de l’Asie du Sud-Est et de gestion financière. Après son retour du Nicaragua en 2011, il a travaillé comme inspecteur, jusqu’à sa prise de position actuelle comme ambassadeur spécial pour la SSR, y compris VIH-SIDA, en 2012.

Lotte Dijkstra, étudiante en médecine, a été choisie pour devenir la toute première ambassadrice de la jeunesse pour la SSR. Il s’agit d’une initiative du ministère néerlandais des Affaires Etrangères et de l’organisation néerlandaise CHOICE pour la jeunesse et la sexualité. En 2015 l’ambassadeur de la jeunesse représentera la voix des jeunes et des adolescents dans la politique (inter)nationale et la prise de décision pour une meilleure santé et droits sexuels et reproductifs dans le monde entier. Lotte souhaite se concentrer particulièrement sur la violence faites aux femmes et sur l’éducation sexuelle intégrale.

Lotte et Lambert font équipe régulièrement, participant activement à la CPD de l’ONU, PCB de l’ONUSIDA, et à des manifestations parallèles durant les Sessions de Conseil des Droits de l’Homme, mais aussi plus près de chez eux, par exemple avec l’ouverture d’une exposition de photos dans le ministère des Affaires étrangères à La Haye.

Le statut du suivi des dépenses de PF 
Rudolph Chandler, Économiste Senior à Avenir Health
Table 29

Rudolph Chandler a plus de 25 ans d’expérience pendant lesquels il a fourni des données de qualité pour le plaidoyer basé sur des résultats de recherche, la politique, la planification et le financement de la santé et l’estimation de coûts, avec une expertise spécifique dans: la vaccination, le VIH / SIDA, le paludisme, la tuberculose, la planification familiale, la santé maternelle et infantile et la santé de la reproduction ainsi que le renforcement des systèmes de santé. Ses autres spécialisations comprennent l’établissement des coûts des interventions et des programmes de santé; analyses coûts-bénéfices; assistance dans la préparation de propositions de financement et négociations finales avec les mécanismes de financement mondiaux; identification et la quantification de réductions des coûts et de gains d’efficacité dans les programmes de santé; suivi des dépenses de santé; comptes de la santé; et cadres de dépenses à moyen terme, des scénarios et des options politiques pour la viabilité financière et l’allocation des ressources.

 

Améliorer les résultats de Planification Familiale à travers le plaidoyer des jeunes 
Emily Teitsworth, Directrice Adjointe, Rise Up
Table 30

Emily Teitsworth est Directrice adjointe de Rise Up, une organisation mondiale militant pour la santé, qui a créé un impact sur la santé et les droits pour plus de 7 millions de jeunes depuis 2009. Avec plus d’une décennie d’expérience dans le développement internationale, Emily a aidé les programmes de Rise up (y compris « Let Girls Lead » et « Champions for Change ») à croître vers des modèles de plaidoyer internationalement reconnus et centrés sur les jeunes filles, et a présenté son travail dans différentes instances, y compris à la Conférence sur les opportunités économiques mondiales de la Jeunesse, à la réunion annuelle de l’association américaine de la santé publique, et à la Conférence Africaine sur la Santé et les Droits Sexuels. Ses écrits et ses commentaires ont été publiés par un profil diversifié de médias, y compris The Guardian et The Huffington Post. Emily travaille également en tant que conseillère en design et marketing pour plusieurs entreprises sociales de type start-ups dans la région de la baie de San Francisco et est poète publiée et plaideuse active de la recherche et du traitement de la maladie de Lyme. Emily est titulaire d’une maîtrise en développement durable international de l’Ecole Heller de politique sociale et en gestion de l’université Brandeis, et est diplômée magna cum laude de l’université Wesleyan en philosophie et en psychologie

 

Des ressources locales pour des solutions locales 
Saadia Quraishy, CEO, Aman Health Care Service
Table 31

Avec plus de 30 années d’expérience clinique en médecine et une spécialisation en psychiatrie au Pakistan et au Royaume-Uni, Dr. Saadia Quraishy est membre du conseil de la Santé d’Aman depuis 2012 et a rejoint la Fondation d’Aman l’an dernier à partir de son initiative pour la santé mentale : Mashal. Elle est aussi présidente d’une organisation partenaire internationale dans la santé mentale, Basic Needs (BN), travaillant en collaboration et fondée conjointement par le fonds fiduciaire britano-asiatique et la Fondation Aman. Mashal a aidé BN dans son expansion dans les zones de programmes de santé communautaires d’Aman.

En avril 2014, elle a introduit le premier service d’aide mental au Pakistan en collaboration avec PSSM Australie, qui est présent dans 23 pays dans le monde et pour lequel elle s’est procurée une franchise pour le Pakistan pour sensibiliser le public sur la santé mentale. Elle a également dirigé la création d’un partenariat pour la santé mentale pour la première fois à Karachi, réunissant plus de 20 organisations oeuvrant en santé mentale : le Forum sur la santé mentale. Plus tôt cette année, elle a dirigé les services de soins de santé d’Aman, en prenant soin de plusieurs de ses entreprises, et a été impliquée dans sa reconfiguration et son optimisation.

Dr. Quraishy est diplômée du Dow Medical College de Karachi et a suivi une éducation et travaillé dans des institutions de prestige à Karachi ainsi qu’au Royaume-Uni, dont 17 ans passés à Guy et St Thomas, Ealing, et dans les hôpitaux Charing Cross à Londres. Elle a été formée à la gestion médicale au King’s Fund de Londres, à la médecine et à la recherche au Merton College d’Oxford, et a été tutrice et professeure de psychiatrie, d’éthique médicale, et d’apprentissage par problèmes pour des étudiants de premier cycle de médecine à l’Imperial College. Entre 2006 et 2013, elle a dirigé un hôpital multidisciplinaire et plusieurs équipes psychiatriques communautaires en tant que consultante à Londres Ouest avant de retourner au Pakistan.